•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assegas amegas! Le Nouvel An berbère célébré à Vancouver

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Assegas amegas! Le Nouvel An berbère célébré à Vancouver

Rattrapage du jeudi 16 janvier 2020
Un homme agite le drapeau berbère près d'autres qui brandissent le drapeau national algérien.

La drapeau berbère côtoie le drapeau algérien lors du 18e vendredi de manifestation, malgré les avertissements de l'armée.

Photo : Getty Images / AFP/RYAD KRAMDI

Le 12 janvier dernier marquait le passage à l'année 2970 pour les Britanno-Colombiens d'origine berbère. Une Vancouvéroise d'origine algérienne organise des célébrations le samedi 18 janvier, à Port Coquitlam, qui réuniront de 50 à 60 personnes.

Le Nouvel An berbère, Yennayer en langue amazigh (qui fait référence au berbère), est le premier jour de l'An du calendrier agraire utilisé depuis l'Antiquité par les Berbères à travers l'Afrique du Nord.

Fêté selon les régions du 12 au 14 janvier de chaque année, il correspond au premier jour de janvier du calendrier julien, qui aujourd'hui est décalé de 13 jours par rapport au calendrier grégorien.

Depuis 2018, l’Algérie fait de Yennayer un jour chômé et payé.

Il y a des Berbères du Maroc à la Libye et de l’Algérie à la Mauritanie.

En Algérie, l’un des groupes très actifs est le peuple kabyle.

Dalila Sidali, qui organise la soirée du 18 janvier, est justement originaire de Kabylie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi