•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cerveau humain plus enclin à la paresse, selon une étude

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Le cerveau humain plus enclin à la paresse, selon une étude

Audio fil du mercredi 19 septembre 2018
Matthieu Boisgontier, physiothérapeute, chercheur post-doctoral au laboratoire du comportement et du cerveau de la Faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique

Matthieu Boisgontier, physiothérapeute, chercheur post-doctoral au laboratoire du comportement et du cerveau de la Faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Anaïs Elboujdaïni

Les conclusions d'une première étude sur la question expliquent le « paradoxe de l'exercice ». Le chercheur postdoctoral au laboratoire du comportement et du cerveau de la Faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique, Matthieu Boisgontier, croit que l'évolution pourrait expliquer cette tendance à la paresse.

« Ceux qui ont survécu, c'est ceux qui ont été capables de minimiser [leurs efforts physiques] », avance-t-il comme hypothèse.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi