•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un essor du tourisme vaccinal à venir ?

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Un essor du tourisme vaccinal à venir ?

Rattrapage du lundi 22 février 2021
Une femme porte un masque sur la plage.

Selon le président de l’Association des agents de voyages du Québec, plusieurs mesures sanitaires sont mises en place au Mexique, à Cuba et en République dominicaine.

Photo : getty images/istockphoto / Feverpitched

« Le tourisme médical n'est pas nouveau. Bien des gens ont traversé la frontière pour se faire soigner », observe Frédéric Dimanche, professeur et directeur de l'École de management de l'hôtellerie et du tourisme à l'Université Ryerson, à Toronto, qui n'est pas surpris par l'essor du tourisme vaccinal.

« Plage, mojito et vaccin contre la COVID-19 », voilà la promesse offerte par Cuba aux touristes. Cuba est bien connu pour le tourisme médical, souligne le professeur. Mais c’est étonnant qu’ils fassent déjà une publicité pour le vaccin alors qu’ils ne l’ont pas encore, constate Frédéric Dimanche.

Le pays promet en effet de produire 100 millions de doses afin de satisfaire la demande, un enjeu économique plus que sanitaire pour l’île. Le tourisme est la source principale de devises étrangères pour eux, rappelle Frédéric Dimanche. Et d’ajouter : « La COVID a créé un marché pour le tourisme vaccinal. »

Face à l’essor de cette tendance, des questions éthiques peuvent se poser : les gens qui s’adonnent à ce genre de tourisme ont toujours des moyens. Il y a une question de privilèges. Ça concerne ceux qui ont l’argent et le temps de voyager , souligne l’expert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi