•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Livre blanc : un nouveau pas vers la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Livre blanc : un nouveau pas vers la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Rattrapage du lundi 22 février 2021
Mélanie Joly prend la partole, debout, en chambre.

La ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, a dévoilé, le 19 février, son livre blanc sur les langues officielles intitulé « Français et anglais : vers une égalité réelle des langues officielles au Canada ». Le professeur de sciences politiques à l'Université Simon Fraser (SFU) Rémi Léger réagit à la publication de ce document, qui était fort attendu par les communautés francophones en milieu minoritaire.

Le document vient mettre les intentions du gouvernement sur la table. C’est un document de bonnes intentions et de bonne volonté, analyse Rémi Léger, qui est également directeur de la revue Francophonies d'Amérique.

Le politologue accueille favorablement la publication. Le document lance des propositions afin de répondre à plusieurs problèmes. Comment vont réagir les différents gouvernements provinciaux? Le gouvernement fédéral va s’adapter en fonction des réactions dans la rédaction du libellé de la loi, estime-t-il.

Rémi Léger retient trois éléments importants pour les francophones de l’Ouest : Il y a cette idée de progresser vers l’égalité réelle, un principe abstrait, mais important, qui doit guider toutes les initiatives en matière de langues officielles. Il y a aussi l’idée de protéger les institutions et les organismes de la minorité et, troisièmement, de favoriser la venue d’immigrants et d’enseignants francophones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi