•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emery Barnes, une voix pour les plus défavorisés

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Emery Barnes, une voix pour les plus défavorisés

Rattrapage du mardi 16 février 2021
Constance Barnes regarde une plaque commémorative au sujet de son père, placée sur un pilier de briques du parc Emery Barnes de Vancouver.

La lutte d'Emery Barnes contre la pauvreté et le racisme se poursuit avec sa fille Constance Barnes.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Si le Mois de l'histoire des Noirs est plus connu en Colombie-Britannique aujourd'hui, c'est beaucoup grâce à Emery Barnes, un des premiers députés noirs de la province.

De sa Louisiane natale à la Colombie-Britannique, il a toujours dénoncé le racisme. L’ancien joueur de football professionnel, arrivé à Vancouver pour jouer avec les Lions de la Colombie-Britannique, s’est tourné vers le travail social après la fin de sa carrière sportive.

Il s’est vite fait recruter par le Nouveau Parti démocratique de la province. Il était très connu parce qu’il avait gagné la coupe Grey en 1964 et il attirait les gens autour de lui, se souvient sa fille Constance Barnes.

C’est vrai qu’il était un immense homme noir de deux mètres, mais il était aussi très chaleureux et accueillant.

Constance Barnes

Lui qui a vécu du racisme toute sa vie, que ce soit dans sa Louisiane en pleine ségrégation, au sein des Packers de Green Bay où il n’avait pas de le droit de manger ou de se loger au même endroit que les autres joueurs, ou en Colombie-Britannique avec des agressions verbales constantes, s’est servi de ces expériences pour devenir un homme meilleur, selon sa fille.

Emery Barnes est devenu en 1972, avec Rosemary Brown, un des deux premiers députés noirs dans la province et a été le premier Noir président d’une assemblée législative au Canada.

Collage de deux photos, une en noir et blanc d'Emery Barnes en habit de footballeur et l'autre en habit officiel de président, dans l'assemblée législative de Victoria.

Emery Barnes, un ancien joueur professionnel de football, est devenu le premier noir à occuper le poste de président d'une assemblée législative au Canada.

Photo : B.C. Black History Awareness Society

Il a été remarqué en 1986 quand il a déménagé pendant un mois dans le quartier du Downtown Eastside de Vancouver pour tenter de vivre avec les 350$ fournis par l’assurance sociale. Cette démarche pour mettre en lumière la pauvreté a été largement applaudie, mais aussi critiquée par des gens du quartier qui l’ont accusé d’opportunisme électoral.

Vancouver a nommé un parc en sa mémoire et il a reçu l’Ordre de la Colombie-Britannique en 1994.

Il est mort d’un cancer en 1998. Aujourd’hui, sa fille Constance poursuit sa lutte contre la pauvreté et le racisme.

D’après les informations de Jon Hernandez.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi