•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du saumon de qualité dans nos assiettes, mais pour combien de temps?

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Du saumon de qualité dans nos assiettes, mais pour combien de temps?

Rattrapage du vendredi 22 janvier 2021
Des bateaux sont amarés dans le port de Steveston.

La flotte consacrée à la pêche au saumon se réduit, selon des pêcheurs.

Photo : Radio-Canada / William Desaulniers

« Les pêcheurs sont très inquiets, ils voient de moins en moins de poissons et ils pensent que, si rien n'est fait de façon drastique, il n'y aura plus de saumons sauvages », rapporte Jean-François Gagnon, propriétaire et gérant du restaurant Sockeye City Grill à Steveston qui met à l'honneur le saumon issu de la pêche durable.

Le saumon sauvage pêché à la ligne est un produit de marque pour le restaurant. Ça satisfait nos clients et ça permet d’encourager les pêcheurs locaux, ce sont mes voisins, souligne le restaurateur.

En outre, les enjeux économiques font de ce poisson une denrée convoitée. Du bateau à l’assiette, il y a plein de transformateurs et de travailleurs qui ont besoin du poisson pour gagner leur vie, explique Jean-François Gagnon.

Pour moi, le saumon d’élevage est de qualité inférieure.

Jean-François Gagnon

Le restaurateur s’inquiète de ne pas pouvoir répondre à la demande de ses clients, faute de renouvellement des stocks de saumons sauvages. On dit qu’un petit pourcentage seulement de ce qui est pêché se retrouve dans les magasins. Pourquoi fait-on tant de surpêche ?, questionne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi