•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon frappé par la guerre des surenchères immobilières

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Le Yukon frappé par la guerre des surenchères immobilières

Rattrapage du jeudi 21 janvier 2021
Un édifice en construction avec une grue mécanique.

En 2018, selon les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, 189 mises en chantier de logements collectifs ont été entreprises à Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

« J'ai mis en vente ma maison lundi et j'ai eu 19 visites en moins de 72 heures », témoigne Edwine Veniat, une résidente de Whitehorse.

Si se loger dans le territoire est devenu de plus en plus difficile ces dernières années, une véritable guerre des enchères s’est mise en place depuis le début de la pandémie.

Récemment, une maison s’est vendue en sept jours à 74 000 dollars au-dessus du prix demandé, et sans conditions, rapporte la résidente.

D’après un rapport publié en novembre dernier par le gouvernement du Yukon, le prix moyen d’une maison à Whitehorse était au troisième trimestre 2020 de 568 900 dollars, un record historique qui représente une augmentation de plus de 50 000 dollars en seulement un an.

Il y a une pénurie de maisons sur le marché, mais beaucoup de personnes continuent d’immigrer au Yukon. Il y a une grosse demande, observe Edwine Veniat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi