•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconnaissance des terres ancestrales à Surrey : « une occasion manquée »

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Reconnaissance des terres ancestrales à Surrey : « une occasion manquée »

Rattrapage du jeudi 14 janvier 2021
Art de la Nation Kwakiutl.

Nation Kwakiutl

Photo : Nation Kwakiutl

La Ville de Surrey a récemment voté contre une motion qui demandait au conseil municipal de reconnaître avant chaque séance que la ville se trouve sur les territoires ancestraux des peuples Salish du littoral. Doug Brown, directeur général de la nation Kwakiutl, à Port Hardy, revient sur la signification de ce refus.

Je pense que c’est une occasion manquée de faire preuve de maturité et de respect que le conseil municipal n’ait pas adopté cette motion. Il nous faut tous reconnaître que les peuples autochtones sont là en Colombie-Britannique depuis la fin de la dernière période glaciaire. Donc, ça fait 10 000 à 15 000 ans qu’ils sont là. Ça aurait été un beau geste de la part de Surrey de faire une simple reconnaissance de ce fait et ça n’aurait fait de tort à personne , déplore Doug Brown.

Le directeur général de la nation Kwakiutl explique également l’importance de ces déclarations de reconnaissance des territoires autochtones, une première étape nécessaire vers la réconciliation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi