•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme systémique envers les populations autochtones dans le milieu de la santé

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Racisme systémique envers les populations autochtones dans le milieu de la santé

Rattrapage du mardi 1 décembre 2020
L'hôpital St Paul à Vancouver par un jour de pluie.

Le racisme systémique est bien présent dans les centres de santé partout en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Tina Lovgreen

Les conclusions de l'enquête, commandée en juin dernier par le ministre de la Santé Adrian Dix, à la suite d'allégations de comportements racistes envers des patients autochtones aux urgences d'un hôpital de la Colombie-Britannique sont tombées hier. La directrice des politiques de santé à l'Association des centres d'amitié autochtones de la Colombie-Britannique (BC Association of Aboriginal Friendship Centres), Kassandra Woods n'est pas surprise de ce qui en ressort.

Nous savons par anecdote depuis toujours que le racisme est présent dans le système de santé. C’est le résultat d’un colonialisme médical enraciné de longue date décrit-elle.
Selon les données de l’enquête, 84% des Autochtones affirment avoir subi une forme de discrimination ou de racisme dans les services de santé de la province.

Selon Kassandra Woods, les comportements racistes sont normalisés et perpétrés par différentes générations de personnel soignant. Bien que les individus soient responsables de leur action, se limiter à quelques pommes pourries ne permettra pas de résoudre des problèmes structurels constate la directrice des politiques de santé.

 Nous devons reconnaître que le racisme est systémique sinon cela empêche d’avoir des politiques appropriées pour améliorer les points de santé pour les peuples autochtones, estime Kassandra Woods.

Elle rappelle aussi que le racisme systémique envers les Autochtones existe ailleurs : dans le système de justice et celui d’éducation. Non seulement il existe, mais il est mortel. Sans actions immédiates les vies autochtones qui comptent sont perdues, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi