•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des millions de dollars gaspillés par l’autorité de santé de la province?

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Des millions de dollars gaspillés par l’autorité de santé de la province?

Rattrapage du lundi 30 novembre 2020
Une affiche sur laquelle on peut lire en anglais : accès limité uniquement aux visiteurs autorisés.

Une affiche sur la porte du siège social de l'autorité de santé provinciale, Provincial Health Services Authority, situé dans un immeuble du centre-ville de Vancouver, qui informe les visiteurs que l'accès est restreint pendant les rénovations.

Photo : (Eric Rankin/CBC)

L'information provient de lanceurs d'alertes au sein de la PHSA (Provincial Health Services Authority). Ces derniers rapportent que des millions de dollars des contribuables ont été gaspillés en masques inutilisables en provenance de la Chine, en rénovations des bureaux au siège social et en repas gastronomiques livrés pour les dirigeants.

Selon les informations de nos collègues de la CBC, la réponse du ministère de la Santé face à ces accusations graves ne s’est pas fait attendre. Il a ordonné le lancement d’un examen qui visera à déterminer si oui ou non il y a eu gaspillage de fonds.

La PHSA concède avoir inscrit dans ses comptes une perte pour les masques inutilisables (7 millions de dollars). En revanche, l'autorité de santé affirme que les repas livrés par les traiteurs et les rénovations étaient des besoins nécessaires en raison de préoccupations liées à la COVID.

Faute avouée, à moitié pardonnée? Ce sera au sous-ministre de la santé de le décider. Adrian Dix, ministre de la Santé, l’a chargé d'examiner immédiatement les décisions et la conduite de l'autorité de santé provinciale et de lui soumettre ses conclusions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi