•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vendredi fou, plus facile pour les petits commerces?

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Vendredi fou, plus facile pour les petits commerces?

Rattrapage du vendredi 27 novembre 2020
Des clients font la file pour passer à la caisse dans un magasin.

Les consommateurs n'ont pas tous délaissé les magasins pour faire leurs achats en ligne à l'occasion du Vendredi fou.

Photo : Associated Press / Gunnar Rathbun

Tradition venue des États-Unis, le "Black Friday" s'est imposé au Canada aussi depuis plusieurs années. En ces temps difficiles pour les petits commerces, les aubaines ne seront peut-être pas aussi nombreuses qu'à l'habitude, comme l'explique Marion Fudge, propriétaire de la boutique de vêtements et d'accessoires, Tenth & Proper, à Vancouver.

J’ai des offres et des choses que j’ai réduites un peu, mais pour nous, ce n’est pas une si grosse journée que cela, précise Marion Fudge, pour qui la devise n’est pas de vendre à n’importe quel prix.

La propriétaire de Tenth & Proper trouve même que la situation est pire pour les plus gros commerces ces derniers temps.

Pour les petits marchands comme moi, c’est difficile. Mes revenus ont été réduits de 25 % pour l'année. Mais je trouve que les clients veulent vraiment soutenir les petits marchands comme moi. Et c’est formidable, on a besoin de cela. Et le vendredi fou, c’est vraiment notre opportunité pour récupérer un peu… Si on est petit, on peut survivre un peu plus facilement, déclare Marion Fudge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi