•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel avenir pour le Parti libéral ?

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Quel avenir pour le Parti libéral ?

Rattrapage du lundi 23 novembre 2020
Andrew Wilkinson de profil.

Le chef libéral Andrew Wilkinson alors qu'il quitte un arrêt de campagne dans un immeuble d'appartements locatifs, à North Vancouver, le dimanche 4 octobre 2020.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

C'est dans une publication sur son compte Facebook que le chef du Parti libéral, Andrew Wilkinson, a annoncé sa démission, sans attendre l'élection de son successeur.

Le Parti libéral de la Colombie-Britannique a essuyé l’une des pires défaites de son histoire lors de l’élection provinciale d’octobre. C’est désormais le moment d’avoir des conversations difficiles et des réflexions sincères au sein du parti a écrit Andrew Wilkinson dans sa publication Facebook.

Will Davis, candidat libéral défait dans la circonscription Coquitlam-Maillardville, est plutôt d’accord avec Andrew Wilkinson.

Quand on lui demande s’il faut revoir l’ADN du parti, Will Davis affirme : absolument. Mais nous ne serons pas devant les électeurs avant 4 ans, on a beaucoup de temps à mon avis pour se poser les bonnes questions et avoir des conversations très difficiles .

Will Davis confie que certains membres de son parti se pressent déjà pour trouver un successeur. Il est plutôt à contre-courant et affirme avec sagesse; je pense qu’il ne faut pas aller trop vite, et laisser les émotions retomber .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi