•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Tourisme régional : doubler les efforts pour sauver le temps des Fêtes

Rattrapage du vendredi 20 novembre 2020
Le village de Whistler, en C.-B., désert.

La pandémie de la COVID-19 laisse aujourd’hui les rues, les magasins et les restaurants du centre de ski Whistler vides.

Photo : Radio-Canada / Jesse Johnston

Coup dur pour l'industrie touristique alors que selon les nouvelles mesures en vigueur, les autorités sanitaires conseillent aux Britanno-Colombiens de rester dans leurs régions respectives et d'éviter tout voyage non essentiel dans le reste de la province. Mais des mesures qui sont importantes pour sauver le reste de la saison, estime Jean-Jacques Bélanger, vice-président de l'Association du Tourisme de la Colombie-Britannique en réaction à ces recommandations.

Quand la Dre Bonnie Henry a fait sa recommandation hier [...] pour le tourisme dans la province, c’était un peu le choc, parce qu’on pensait qu’elle pourrait ordonner de ne pas traverser la province, de rester dans sa communauté… ça crée beaucoup de confusion, déclare Jean-Jacques Bélanger qui déplore le flou entourant les nouvelles restrictions, bien qu’il comprenne le besoin de restreindre la circulation des gens.

Le vice-président de l'Association du Tourisme de la Colombie-Britannique craint également la possible “fermeture” des frontières entre les provinces qui pourrait porter un lourd coup à l'industrie touristique déjà à terre.

Il y a des endroits dans la province comme Whistler, Victoria… et Vancouver même qui ont besoin des Ontariens, des Québécois qui veulent prendre des vacances ici, car c’est l'Hawaï du Canada maintenant, note Jean-Jacques Bélanger.

Toutefois, la principale préoccupation du secteur reste de sauver la saison hivernale.

Jean-Jacques Bélanger exhorte les gens à rester chez eux le plus possible et à suivre les consignes pendant les deux prochaines semaines pour pouvoir mieux profiter de la période des Fêtes.

Les recommandations, c'est jusqu'au 7 décembre, ça peut être prolongé pour un autre deux semaines, mais si ça passe Noël et le jour de l’an, c’est la période pic pour les centres de ski… si on perd cela, on va perdre l’hiver, précise Jean-Jacques Bélanger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi