•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Une augmentation des cas de COVID-19 normale et attendue

Rattrapage du jeudi 29 octobre 2020
Des passantes portent un masque sur le trottoir à Berlin le 24 octobre 2020.

Des passantes.

Photo : Reuters / Fabrizio Bensch

Même si la deuxième vague de COVID-19 est bien amorcée en Colombie-Britannique, il ne faut pas paniquer devant cette apparente recrudescence des cas comme l'explique le docteur Mark Lyshyshyn, médecin hygiéniste en chef adjoint de la régie de la santé Vancouver Coastal (VCH).

« On doit se souvenir que l’on fait le dépistage des cas d'une manière très différente maintenant. Le dépistage est disponible pour tout le monde. Alors, on identifie beaucoup de cas dans la communauté. Avant, on faisait le dépistage dans les hôpitaux, dans les établissements de soins longue durée, mais pas vraiment dans la communauté », précise Mark Lyshyshyn pour qui nous sommes en train d'aplatir la courbe.

Le médecin, qui conçoit tout à fait que les gens en aient parfois assez de toutes les mesures mises en place pour réduire la propagation du coronavirus, recommande de faire preuve d’inventivité et de prudence pour fêter l’Halloween en toute sécurité dans son quartier.

« Peut-être qu’il ne faut pas avoir de machine pour faire la fumée, car cela peut inciter les gens à tousser et faire croire qu’on a des symptômes », fait remarquer Mark Lyshyshyn.

Quant au vaccin contre la grippe, le médecin nous encourage à nous faire vacciner, même si cela peut s'avérer plus difficile de trouver un endroit pour le faire cette année.

Toutefois, il se veut rassurant sur la présence du virus de la grippe. « Les mesures contre la COVID-19, ça réduit la circulation de la grippe aussi. On veut que les gens soient immunisés, mais il n’y a pas vraiment d'urgence maintenant parce que la grippe ne circule pas », conclut le médecin hygiéniste en chef adjoint pour VCH.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi