•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Des organismes francophones satisfaits des résultats de l’élection provinciale

Rattrapage du mardi 27 octobre 2020
Photo montage des deux intervenants.

Casey Edmunds, directeur adjoint de la Société francophone de Victoria, et Johanne Dumas, directrice générale et artistique de la Société francophone de Maillardville et du Festival du bois.

Photo : Radio-Canada

Même si les enjeux liés à la francophonie n'ont guère fait les manchettes durant la campagne, les organismes francophones, plutôt discrets ces dernières semaines, réagissent aux résultats de l'élection provinciale de samedi. Pour la Société francophone de Victoria, comme pour la Société francophone de Maillardville, le fait que le NPD soit reconduit au pouvoir constitue un atout non négligeable.

La Société francophone de Victoria a de très bons liens avec ses députés provinciaux du Parti néodémocrate. On a vu de très bonnes choses dans la Francophonie venant d’eux, notamment d'Adrian Dix avec la Grande Idée et ses appuis envers la francophonie en Colombie-Britannique. C’est un très bon support pour nous, déclare Casey Edmunds, le directeur adjoint de la Société francophone de Victoria, pour qui la sensibilité au bilinguisme de ces députés-là est belle à voir et à entendre.

Ce qui est le fun avec le parti néodémocrate, c’est qu’ils n’ont pas peur des combats que la francophonie a déjà menés ou pourrait mener en vue de ses droits linguistiques ici au Canada. [...] Les députés provinciaux qui parlent français sont sensibles à nos enjeux et ça va être très intéressant de travailler avec eux, renchérit Casey Edmunds.

Même son de cloche du côté de la Société francophone de Maillardville. Je pense qu’on est très très heureux des résultats. [...] On n’a pas à réinventer la roue pour au moins quatre ans, précise Johanne Dumas, la directrice générale et artistique de la Société francophone de Maillardville, pour qui les députés provinciaux Selina Robinson et Finn Donnelly représentent de véritables alliés pour son organisme.

Bien qu’on ignore encore s’il retrouvera ses fonctions de ministre de la Santé et des Affaires francophones, Johanne Dumas tire également son chapeau à Adrian Dix pour avoir non seulement fait plaisir aux francophones, mais avoir sensibilisé les Britanno-Colombiens au fait francophone durant les points de presse réguliers sur la COVID.

Alors que les deux organismes travaillent chacun à la création d’une Maison de la culture, un projet qui relève du fédéral, ils s’accordent pour dire qu’ils comptent s'appuyer sur les liens bâtis au niveau provincial pour faire progresser cet important dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi