•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

L'isolement carcéral de nouveau sous la loupe au Yukon

Rattrapage du jeudi 22 octobre 2020
Un homme en toge sourit à la caméra devant un édifice vitré.

L'avocat Vincent Larochelle vient de déposer un recours collectif contre le gouvernement yukonnais en lien avec l'isolement carcéral au territoire.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Même si un jugement rendu, il y deux ans, par la Cour suprême du Yukon avait obligé le gouvernement du Territoire à amender sa loi pour proscrire l'isolement carcéral au Centre correctionnel de Whitehorse, la pratique semble persister. Vincent Larochelle, un avocat de Whitehorse, nous explique pourquoi il vient de déposer un recours collectif contre le gouvernement yukonnais à ce sujet.

Le fait est que mes clients estiment que leurs droits ont été violés par le passé par le Centre correctionnel. Ils savent aussi, ou ils ont une bonne raison de croire, que la pratique continue. Le Centre correctionnel continue d’avoir recours à l'isolement pour des périodes qui peuvent parfois excéder 22 h. [...] Ils veulent aujourd’hui obtenir un redressement et aussi je crois révéler l’ampleur du problème qui existe, qui a existé et qui continue selon eux d’exister au Centre correctionnel de Whitehorse, précise Vincent Larochelle.

Bien que la loi amendée encadre davantage le recours à cette pratique, pour l’avocat, tant que les structures permettent d’utiliser l'isolement carcéral ou la détention séparée, il est difficile de faire disparaître certains abus en la matière.

On offre aux services correctionnels cet outil-là, c'est une solution facile à n'importe quel problème. [...] La tentation est souvent grande d’avoir recours à l'isolement ou à la séparation des prisonniers pour régler des problèmes, déclare Vincent Larochelle pour qui il est nécessaire de changer les mentalités en plus des lois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi