•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Les enjeux des électeurs de l’île de Gabriola, de White Rock et de Summerland

Rattrapage du jeudi 15 octobre 2020
Montage photo des trois chefs portant des masques faciaux.

Les chefs des principaux partis aux élections provinciales : Sonia Furstenau du Parti vert, John Horgan du Nouveau Parti démocratique et Andrew Wilkinson du Parti libéral de la Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Phare Ouest continue de mesurer l'engouement - ou le manque d'intérêt - que suscitent les élections provinciales dans les différentes communautés. Et pour ce faire, nous avons demandé à des citoyens de la Colombie-Britannique de jouer les gardiens de phare et d'observer ce qui se dit à propos du prochain scrutin dans leur région ou leur ville.

Pour Agathe Gaulin, propriétaire de Free Spirit Sailing et consultante en développement communautaire sur l'île Gabriola, le manque relatif de publicité pour les élections ne veut pas dire manque d'intérêt des gens.

Il y a vraiment une décision consciente de ne pas encourager cet affichage ridicule. Mais ça ne veut pas dire que les gens ne sont pas intéressés, précise Agathe Gaulin pour qui la stabilité économique et les soins de santé constituent la principale préoccupation de la population plus âgée de l'île.

À Summerland, selon Roch Fortin, retraité de la GRC et entrepreneur agroalimentaire, c’est surtout la décision de déclencher des élections en ce moment qui alimente les conversations politiques des résidents.

Même interrogation du côté de White Rock où pour Huguette Sansonnet-Hayden, psychiatre d'enfants et d'adolescents à la retraite, ces élections ont provoqué une certaine surprise parmi les résidents.

Élections Colombie-Britannique 2020 : suivez notre couverture

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi