•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Rentrée scolaire réussie selon le CSF

Rattrapage du vendredi 18 septembre 2020
Un autobus jaune.

Mécontentement chez certains parents vis-à-vis du transport scolaire

Photo : Radio-Canada / Steve Bruce

« Les commentaires qu'on a reçus des directions d'écoles nous disent que les choses ont très bien été. Une rentrée scolaire, même sans COVID, c'est toujours toute une histoire. C'était à peu près les mêmes défis, mais accentués », indique Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF).

Une semaine après la rentrée scolaire, la façon de fonctionner reste encore nouvelle. C’est toute une réadaptation. C’est pas forcément facile pour tout le monde, confie le directeur-général. Aussi, « flexibilité, compréhension et échange » sont les maîtres-mots pour Michel St-Amant.

Personne n’a connu de rentrée scolaire comme celle-là. C’est tout nouveau. On va bâtir notre nouveau 'normal' ensemble.

Michel St-Amant, directeur du CSF

Le CSF, qui avait donné aux parents jusqu’au 26 septembre pour choisir le style d’enseignement de leurs enfants, a décidé de donner plus de temps aux familles pour prendre leur décision. Les élèves qui vont fréquenter l’école virtuelle vont recevoir plus de détails en début de semaine prochaine pour savoir comment ça va fonctionner, précise Michel St-Amant.

Enfin, l’école francophone de Kamloops disposera de locaux permanents grâce à un investissement de 2 millions de dollars par le gouvernement provincial. C’est une bonne nouvelle pour notre communauté de Kamloops. On est extrêmement heureux de pouvoir continuer à pouvoir se positionner de façon sûre et à long terme. C’est un atout majeur, ponctue le d-g du CSF.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi