•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Les dangers de la mauvaise qualité de l'air sur la santé expliqués

Rattrapage du mardi 15 septembre 2020
Une rue de Vancouver avec un épais nuage de fumée.

La fumée persiste à Vancouver.

Photo : maggie macpherson/cbc / Maggie MacPherson

« On sait que les gens qui sont vulnérables, les plus âgés, les jeunes enfants, les femmes enceintes, les gens qui ont des conditions chroniques peuvent souffrir davantage des impacts de la fumée, mais monsieur madame tout le monde peuvent aussi en souffrir », prévient Éric Lavigne, épidémiologiste principal à Santé Canada au sujet des dangers de la mauvaise qualité de l'air ambiant qui frappe plusieurs régions de la province depuis le 8 septembre.

Pour le professeur à la faculté de médecine de l'Université d'Ottawa, il faut modérer ses sorties quand les niveaux de particules fines dans l’air sont aussi élevés qu’en ce moment.
« Il peut y avoir des impacts majeurs sur la santé à court terme, mais qui peuvent se répercuter potentiellement à long terme aussi. [...] Si on passe moindrement quelques minutes à l'extérieur, si on fait une activité, même des choses très légères, on peut vraiment sentir la fumée qui vient un peu nous étouffer », précise Éric Lavigne qui préconise la prudence et la patience en attendant que la fumée se dissipe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi