•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Resserrement des mesures sanitaires : « reculer pour mieux sauter ».

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Resserrement des mesures sanitaires : « reculer pour mieux sauter ».

Rattrapage du mercredi 9 septembre 2020
Une pancarte demande aux clients du magasin de porter un masque.

Les mesures sanitaires doivent encore rester en place afin d'éviter de nouvelles éclosions, estiment les autorités en santé publique.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

« On a augmenté les sources de transmission qui mènent à l'augmentation du nombre de cas d'infection chaque jour en Colombie-Britannique et on essaie d'être le plus ciblé possible pour réduire le nombre de cas et pour maintenir la réouverture de la province », précise le Dr Brian Conway pour expliquer le resserrement de certaines mesures sanitaires annoncé le 8 septembre avec, entre autre, la fermeture des salles de réception et des boîtes de nuit.

Toutefois, le directeur médical au Centre des maladies infectieuses de Vancouver ne croit pas que la province a autorisé trop rapidement la réouverture de certains établissements publics.
« Je pense qu’au mois de juillet tout allait bien. On avait un très faible nombre de cas chaque jour. Les mesures de réouverture fonctionnaient bien. Je pense que ce qui est arrivé, c’est que les gens ont vu que ça fonctionnait bien et ont par eux-mêmes choisi de ‘’déconfiner” encore plus que ce qui était permis », indique le Dr Brian Conway.

Même si les Britanno-Colombiens ont pu baisser un peu la garde, il convient de rester prudent si l’on veut diminuer le nombre de cas recensé chaque jour explique l’épidémiologiste. « On sait que le virus se transmet à l'intérieur, quand les gens sont ensemble, très près pendant très longtemps et qu’il y a des facteurs aggravants, comme beaucoup de bruit, beaucoup d'alcool ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi