•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Retour en classe : « La flexibilité va être notre mot d’ordre », dit le CSF

Rattrapage du mardi 11 août 2020
Une jeune fille assise à son bureau au retour en classe post-pandémie.

Le regard des enseignants sur la rentrée en classe post-COVID.

Photo : Radio-Canada

À quatre semaines de la rentrée, de nombreux parents s'inquiètent des conditions entourant le retour en classe. Près de 30 000 d'entre eux ont signé une pétition pour demander un retour volontaire, et non obligatoire, à l'école.

« C’est normal d’être inquiet. On est tous dans le même bateau. La flexibilité va être notre mot d’ordre », souligne Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone (CSF).

Le CSF envisage trois scénarios conformes aux recommandations provinciales. « Dans le scénario 1, tout le monde revient le mardi 8 septembre en même temps. Il faut être prêt pour ça », dit Michel St-Amant.

Le ministère nous dit : "Soyez prêts pour le 8 septembre."

Une deuxième solution serait de prévoir un retour décalé ou progressif des élèves dans les salles de classe. Enfin, dans un troisième cas de figure, chaque région suivrait ses propres règles pour prendre en compte la situation locale.

« On compte beaucoup sur la collaboration avec nos différents partenaires », précise le directeur général du CSF. Il indique également qu’une rencontre est prévue le 13 août avec les syndicats, la Fédération des parents et l’Association des directions d’écoles pour discuter des différents scénarios. « On aura le premier son de cloche à ce moment-là », prévoit Michel St-Amant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi