•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour l’auteure Kim Thúy, « chaque mot est une fortune »

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Pour l’auteure Kim Thúy, « chaque mot est une fortune »

Rattrapage du vendredi 3 juillet 2020
L’auteure Kim Thúy dans sa résidence de Longueuil, devant des tablettes de livres, le 11 juin 2019.

L’auteure Kim Thúy est l'invitée de l'Alliance Française de Vancouver, le samedi 4 juillet.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« On n'a jamais terminé d'apprendre une langue. Même si c'est notre langue maternelle, on doit continuer à l'apprendre parce qu'elle est tellement riche. Elle porte non seulement les mots, mais surtout la culture d'un pays, l'histoire d'un pays. Comment faire pour apprendre toutes les sensations, toutes les découvertes (véhiculées) par la langue? » se demande Kim Thúy pour expliquer sa curiosité envers les mots.

J’écris de onze heures du soir à quatre heures du matin. J’écris quand je peux. Si j’ai un petit moment seule, je le fais. Et ça ne me dérange pas du tout que je sois assise, sur un trottoir [...], dans une belle maison ou un petit cabanon. Le voyage est intérieur, l'extérieur ne m’affecte pas beaucoup, précise l’auteure à propos de son processus de création.

Je suis ermite de nature. J’ai adoré être confinée. Je continue à être confinée parce que les pantoufles me vont parfaitement.

Kim Thúy

Kim Thúy fait cette confidence en riant, elle qui avoue profiter de cette période particulière pour passer le plus de temps avec ses enfants.

L'auteure québécoise d'origine vietnamienne est l’invitée samedi de la dernière édition de la saison de Je viens de loin, j'écris en français, la série de rencontres littéraires proposée par l'Alliance Française de Vancouver.

La rencontre virtuelle a lieu demain, samedi 4 juillet, à 10 h heure du Pacifique.

Pour de plus amples renseignements, consultez la page web de l'événement (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi