•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 Une pétition pour reconnaître la décennie des personnes d’ascendance africaine en C.-B.

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

 Une pétition pour reconnaître la décennie des personnes d’ascendance africaine en C.-B.

Rattrapage du vendredi 26 juin 2020
Une femme souriante porte une longue robe rose et jaune faite de tissu au motif africain.

Pulchérie N. Mboussy, très active dans la promotion des arts et de la culture africaine à Victoria, a lancé une pétition pour demander au gouvernement de reconnaître l'apport des personnes afro-descendantes.

Photo : Pulchérie N. Mboussy

Des Britanno-Colombiens veulent faire reconnaître la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine que les Nations Unies ont proclamée en 2014 et qui s'étend jusqu'à la fin 2024.

« Nous avons pensé à faire une pétition pour mobiliser les gens », explique Pulchérie N. Mboussy, directrice artistique d'AfriCa-Fest Canada et Fondatrice de l'African Arts Cultural Society de Victoria.

Même si le Canada a décidé en 2018 de souligner officiellement cette décennie afin de célébrer les importantes contributions des personnes d'origine africaine à la société canadienne et de favoriser leur inclusion, ce n'est pas le cas de toutes les provinces, y compris la Colombie-Britannique.

Pulchérie N. Mboussy a lancé une pétition avec d’autres groupes représentants la culture et la société civile réunissant les personnes noires pour pousser le gouvernement provincial à reconnaître la Décennie.

Grâce à cette reconnaissance, des programmes et événements sont développés pour sensibiliser la population à l’apport des personnes afrodescendantes à la société.

Mme Mboussy déplore qu’il y ait un besoin de continuellement recommencer à éduquer et militer pour une reconnaissance encore difficile à obtenir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi