•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se droguer au fentanyl en toute connaissance de cause

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

Se droguer au fentanyl en toute connaissance de cause

Rattrapage du lundi 27 janvier 2020
Flacon de naloxone et seringue.

La naloxone renverse temporairement les effets d’une surdose au fentanyl ou à d’autres opioïdes comme l'héroïne ou la morphine en attendant l’arrivée des secours.

Photo :  CBC

Une étude démontre que la majorité des consommateurs de drogues dures en Colombie-Britannique ne s'abstiennent pas d'en prendre même s'ils savent qu'elles peuvent contenir du fentanyl, ce qui remet en question l'efficacité de certaines mesures provinciales pour contrer la crise des opioïdes.

La recherche a été menée par l’Université de la Colombie-Britannique et le Centre de contrôle des maladies de la province, et publiée dans l'International Journal of Drug Policy.

Selon la Dre Marie-Ève Morin, médecin de famille oeuvrant en dépendances et en santé mentale et directrice de la Clinique Caméléon à Montréal, le fentanyl dissimulé dans l'héroïne au cours des années a fait augmenter la tolérance globale à cette drogue chez les opiomanes. Résultat, la simple héroïne ne suffit plus à les soulager et ils se mettent à consommer du fentanyl. La Dre Morin s'inquiète de cette escalade, craignant que la prochaine étape mène à des formes beaucoup plus puissantes du fentanyl tel que le carfentanyl.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi