Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie Villeneuve
Audio fil du mardi 10 septembre 2019

Pénurie d’éducatrices dans les garderies: le défi est encore plus grand chez les francophones.

Publié le

Un homme et une femme sont photographiés à l'intérieur d'une garderie avec des jeunes enfants en arrière-plan.
Lounes et Sadia Belaïdi, gestionnaires de la garderie bilingue Les petits artistes, de Vancouver.   Photo : Radio-Canada / Julie Landry

La Colombie-Britannique veut s'attaquer au problème de pénurie d'éducateurs et d'éducatrices en petite enfance. Les jeunes familles de la province font face, non seulement au manque d'espace en garderie, mais à des garderies qui ont du mal à recruter des employé(e)s.

Dès l'an prochain, 314 places supplémentaires de formation en éducation à la petite enfance seront ouvertes dans 12 institutions postsecondaires. Avec ce programme au coût de 7,4 millions de dollars, la province espère former plus de 600 nouvelles personnes d'ici 2021.

Les propriétaires de la garderie bilingue vancouvéroise Les petits artistes vivent constamment avec les défis de recrutement. Julie Landry est allée rencontrer Lounes et Sadia Belaïdi qui ont expliqué que le problème est d'autant plus criant quand vient le temps de trouver des francophones.

Dès l'an prochain, 314 places supplémentaires de formation en éducation à la petite enfance seront ouvertes dans 12 institutions postsecondaires. Avec ce programme au coût de 7,4 millions de dollars, la province espère former plus de 600 nouvelles personnes d'ici 2021.

Les propriétaires de la garderie bilingue vancouvéroise Les petits artistes vivent constamment avec les défis de recrutement. Julie Landry est allée rencontrer Lounes et Sadia Belaïdi qui ont expliqué que le problème est d'autant plus criant quand vient le temps de trouver des francophones.

Chargement en cours