Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie Villeneuve
Audio fil du lundi 12 août 2019

Prestations de soins virtuels : un retard à combler au Canada

Publié le

Une chambre de l'unité virtuelle de soins intensifs développée par deux chercheurs de l'UQAR (crédit : Frédéric Banville et Daniel Milhomme)
Une chambre de l'unité virtuelle de soins intensifs développée par deux chercheurs de l'UQAR (crédit : Frédéric Banville et Daniel Milhomme)   Photo : Radio-Canada

Dans le cadre du sommet Branché sur la santé, l'Association médicale canadienne se penche cette semaine sur les prestations de soins virtuels.

Au Canada, on est encore en marge avec les nouvelles technologies et le but du sommet, c'est de mettre les expériences en commun pour répondre aux inquiétudes que les gens ont, affirme Alexandra Greenhill, cofondatrice et chef de la direction de Careteam Technologies.

Selon un sondage réalisé par l’Association médicale canadienne, les patients accueillent plutôt favorablement ces technologies. Certains vont jusqu’à dire que ça améliore leur capacité à gérer eux-mêmes leur santé. C’est à peu près 30 % des visites dans un cabinet normal de médecin qui demandent un examen physique. Le reste du temps, c’est soit un diagnostic qui est fait d’après un questionnaire ou ça demande des tests additionnels et on peut faire cela tout aussi bien par vidéo, précise la conférencière pour qui le fait de pouvoir voir le patient reste important.

Chargement en cours