•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les obstacles freinant le droit à un procès en français en C.-B.

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

Les obstacles freinant le droit à un procès en français en C.-B.

Audio fil du jeudi 20 juin 2019
Un bâtiment de béton, au soleil, avec écrit dessus : Court of Appeal et Supreme Court.

La Cour suprême de la Colombie-Britannique compte 4 juges spécifiquement habilités à présider des procès criminels en français.

Photo : Radio-Canada / Timothé Matte-Bergeron

Même si l'article 530 du Code criminel de la Colombie-Britannique stipule que toutes personnes ont droit à un procès dans la langue officielle de son choix, peu de procès sont tenus en français. Francis Lamer, président de l'Association des juristes d'expression française de la Colombie-Britannique, nous explique pourquoi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi