•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h

« La plupart des gens ne savent plus comment pousse une carotte »

Rattrapage du vendredi 18 septembre 2020
Paul-Antoine Trompette sarcle la terre à l'aide d'une pioche. Des tomates mûrissent en arrière-plan.

Le paysagiste de Victoria qui se spécialise en jardins comestibles, Paul-Antoine Trompette, a constaté un changement de comportement chez ses clients.

Photo : Crédit: Paul-Antoine Trompette

La COVID-19 et les images d'étagères vides dans les épiceries ont été un éveil pour de nombreuses personnes par rapport à la sécurité alimentaire.

Le paysagiste de Victoria qui se spécialise en jardins comestibles, Paul-Antoine Trompette, a constaté un changement de comportement chez ses clients. Il y a un engouement particulier pour les potagers et l’autosuffisance alimentaire, remarque-t-il.

Il a toutefois dû faire un travail d’éducation auprès de certains clients qui ne comprenait pas les défis et la réalité de production dans un jardin personnel.

Des jardins en boites présentent une variété de plantes comestibles qui poussent

Le paysagiste de Victoria qui se spécialise en jardins comestibles, Paul-Antoine Trompette, a constaté un changement de comportement chez ses clients.

Photo : Crédit: Paul-Antoine Trompette

Pour Paul-Antoine Trompette, il y a un lien qui est brisé entre la population et sa nourriture, mais l’année 2020 aura réveillé les consciences. Beaucoup de gens ont su voir ce potentiel dans leur jardin, se réjouit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi