Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie Villeneuve
Audio fil du jeudi 15 août 2019

Le rapport du commissaire à l’éthique sera-t-il un enjeu pour Vancouver-Granville?

Publié le

Duncan Cameron au Studio 19 de Vancouver.
Duncan Cameron au Studio 19 de Vancouver.   Photo : Radio-Canada / Grégory Bernard

Le rapport du commissaire à l'éthique, Mario Dion, déposé hier conclut que le premier ministre Justin Trudeau a contrevenu à la Loi sur l'éthique dans l'affaire SNC-Lavalin en exerçant des pressions indues sur l'ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould. Toutefois, selon le politologue Duncan Cameron, « ce n'est qu'au niveau de la circonscription que cela va avoir de l'impact ».

« Ça va permettre à Wilson-Raybould de mobiliser les soutiens. Mais ça risque aussi de diviser davantage les libéraux du comté, entre ceux qui veulent être fidèles à leur député et ceux qui veulent être fidèles à leur parti, ce qu’elle n’a pas été », ajoute le politologue qui va jusqu’à remettre en question les conclusions du rapport.

« Si le commissaire avait été mon étudiant en sciences politiques, je ne suis pas sûr qu’il aurait eu le droit de passage pour son rapport. Je pense que je lui aurais demandé de le reprendre », affirme-t-il.

L'ex-ministre libérale Jody Wilson-Raybould, députée sortante, fera face à Taleeb Noormohamed, le candidat du Parti libéral, dans la circonscription de Vancouver-Granville au prochain scrutin fédéral.

Chargement en cours