•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#NéoFrancoCB : le rêve qui a transporté Marie-Andrée Matte vers Pemberton

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

#NéoFrancoCB : le rêve qui a transporté Marie-Andrée Matte vers Pemberton

Rattrapage du vendredi 15 janvier 2021
Marie-Andrée Matte dans un paysage hivernal.

La Québécoise Marie-Andrée Matte a eu un coup de coeur pour la région de Pemberton, où elle s'est installée il y a trois ans.

Photo : Fournie par Marie-Andrée Matte

Dans la parfaite photo de la Colombie-Britannique de Marie-Andrée Matte, on pourrait y voir « un beau paysage avec des montagnes, de la neige, et je serais en vélo de montagne ou en planche à neige... avec le gros sourire! »

La Québécoise originaire des Laurentides s'est posée à Pemberton il y a environ trois ans.

En 2016, je suis venue pour un voyage d'aventure, j'avais envie de visiter les montagnes, les beaux lacs bleus. Je pense que c'est un rêve québécois bien connu de visiter l'Ouest canadien. Je suis tombée en amour avec la région de Pemberton.

Revenue après avoir terminé mon baccalauréat en enseignement en 2017, elle vit à Pemberton depuis, où elle enseigne dans une école du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique aux élèves de 3e et 4e année. Je me sens depuis de plus en plus Britanno-Colombienne, par la connaissance de mon territoire, de ma petite communauté francophone et anglophone. 

En étant enseignante, je pense que non seulement je suis un modèle francophone, mais j'accepte les différences au niveau du français et je reconnais que mes élèves font des efforts pour parler une deuxième langue.

Marie-Andrée Matte
Montage de Marie-Andrée Matte dans plusieurs activités en montagnes : randonnée, raquettes, vélo.

L'album photo de Marie-Andrée Matte en Colombie-Britannique.

Photo : Fournies par Marie-Andrée Matte

Mon rêve personnel est de continuer à explorer. Chaque année je découvre d'autres régions et je suis époustouflée par la beauté. Et un rêve professionnel?

Bien sûr d'avoir une école francophone qui nous appartient. Parce qu'à Pemberton, on est présentement dans des portatives. Je pense que ça va permettre à la communauté francophone de continuer de grandir et à moi de m'épanouir en tant qu'enseignante.

Marie-Andrée Matte

Outre sa famille et ses amis, qui lui manquent, il y a aussi l'automne coloré du Québec, auquel on a moins accès ici. Par contre, je suis contente d'habiter ici et je garde des bonnes relations avec ma famille autrement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi