•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#NéoFrancoCB : Jérémie Diesel, un Français à Prince Rupert

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

#NéoFrancoCB : Jérémie Diesel, un Français à Prince Rupert

Rattrapage du mardi 8 septembre 2020
Autoportrait de Jérémie Diesel devant une marina.

Originaire de France, Jérémie Diesel vit à Prince Rupert depuis deux ans.

Photo : Fournie par Jérémie Diesel

Le visage de la francophonie change en Colombie-Britannique et Phare Ouest veut vous faire découvrir des nouveaux arrivants qui l'ont choisie pour terre d'accueil. Qui sont-ils, qu'ont-ils laissé derrière eux et qu'ont-ils trouvé pour leur faire envisager un avenir britanno-colombien? Pour le lancement de cette nouvelle série audio, Julie Landry a rencontré Jérémie Diesel, de Prince Rupert.

Originaire de France, Jérémie Diesel vit depuis maintenant deux ans à Prince Rupert. Ce qui lui a fait adopter cette petite ville de la côte nord-ouest de la Colombie-Britannique? Des opportunités de travail, mais aussi le cadre, la rain forest, qui est tout simplement magnifique, la possibilité de faire de la randonnée, du vélo et plusieurs activités extérieures, mais aussi le climat, qui m'est favorable!

J'aime la pluie, j'aime surtout le fait qu'il n'y ait pas des températures trop extrêmes.

Jérémie Diesel
Rivage près de l'océan Pacifique.

L'environnement naturel de la région de Prince Rupert plaît particulièrement à Jérémie Diesel.

Photo : Fournie par Jérémie Diesel

Ancien oeonologue, Jérémie Diesel s'est trouvé une seconde vocation depuis son arrivée dans la région, cette fois dans le transport du bois pour une compagnie d'exportation.

Je ne pense pas avoir sacrifié grand-chose, je pense que j'ai plus gagné de choses. Avant tout, ce que j'ai gagné, c'est un travail décent. C'est la base pour construire une vie équilibrée.

Jérémie Diesel
Montage photo : forêt et chemin de fer en bordure de l'eau.

Jérémie Diesel apprécie les opportunités d'emploi offertes à Prince Rupert : ancien oenologue, il a entamé une seconde carrière, cette fois dans le transport du bois.

Photo : Fournie par Jérémie Diesel

Si la proximité de sa famille et la disponibilité de certains produits alimentaires lui manquent, l'amour de la nature et le fait de pouvoir passer du temps en plein air jouent pour beaucoup dans son adaptation à la vie sur la côte Ouest.

Un rêve qu'il caresse? Je souhaiterais ouvrir une distillerie dans ma petite ville de Prince Rupert pour revenir un peu à mes premières amours, confie-t-il. Ce serait une petite entreprise que je ferais à côté de mon travail principal.

Pour écouter toutes les capsules, visitez notre section spéciale #NéoFrancoCB

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi