•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phare Ouest

Phare Ouest

Avec Marie Villeneuve

En semaine de 6 h à 9 h,
de 7 h à 10 h au Yukon

#NéoFrancoCB

Série audio #NéoFrancoCB

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Le visage de la francophonie change en Colombie-Britannique et cette série audio veut vous faire découvrir des nouveaux arrivants qui l'ont choisie pour terre d'accueil. Qui sont-ils, qu'ont-ils laissé derrière eux et qu'ont-ils trouvé pour leur faire envisager un avenir britanno-colombien?

Entrevues : Julie Landry | Textes : Mylène Briand | Réalisation : David Thibodeau

Liste des sujets

Sujets de 1 à 10 sur 25
  • Dans la parfaite photo de la Colombie-Britannique de Marie-Andrée Matte, on pourrait y voir « un beau paysage avec des montagnes, de la neige, et je serais en vélo de montagne ou en planche à neige... avec le gros sourire! »

  • Jessica Debanné a quitté Montréal pour Vancouver, en février 2020, pour y retrouver son fiancé. « On s'est rencontrés en Allemagne en 2015. On a fait de la longue distance assez longtemps, on a décidé de commencer notre vie ensemble en Colombie-Britannique. »

  • « Je suis une skieuse depuis toujours », affirme d'entrée de jeu Hélène Castonguay, originaire de Québec. Après des séjours de quelques semaines à Whistler, puis quelques hivers complets passés dans ce petit joyau des activités récréatives, une résolution murit en elle : « BC is calling me! Un jour je vais déménager ici », s'est-elle promis.

  • Adélaide Jammes a grandi en Nouvelle-Calédonie mais a vécu 10 ans à Montréal avant de mettre le cap sur Vancouver, il y a deux ans. « J'en avais marre de l'hiver! Je n'avais jamais visité l'Ouest canadien et ça m'a toujours intéressée pour le côté nature. »

  • « La route vers la vallée de l'Okanagan, vers les Kootenays puis ensuite les Rocheuses, c'est à couper le souffle! », confie la Québécoise qui s'est installée à Vancouver avec sa famille il y a un an. « Pour nous, c'était vraiment le portrait qu'on se faisait de la Colombie-Britannique puis aussi le portrait qu'on pense que tous les Européens se font du Canada : des vallées, des montagnes, des cours d'eau, puis des couleurs en HD. »

  • Analyste juridique et politique pour un cabinet d'avocats de Vancouver, Gwendoline Decat-Beltrami est arrivée à Vancouver il y a quatre ans après un séjour au Québec, où elle a complété ses études. La Française originaire de Lyon voulait entre autres s'éloigner des hivers de l'Est en choisissant un stage à Vancouver. La séduction a opéré.

  • « J'avais envie de voyager et de pouvoir travailler en anglais. Le Canada nous offrait cette possibilité... avec la petite sécurité du monde francophone! » Venu de France il y a un an et demi, Benjamin Levannier vit à Penticton et travaille comme coordinateur santé et sécurité dans une entreprise à Kelowna.

  • L'œnologue française est arrivée au Canada en janvier 2019 avec son copain, et c'est à Penticton qu'elle a trouvé ce qu'elle cherchait : « J'ai toujours voulu voyager en travaillant parce que je suis persuadée que c'est en travaillant qu'on se rend vraiment compte de comment on vit dans le pays, de la culture. »

  • « Comme on dit, on ne peut pas sortir la Gaspésie d'une Gaspésienne... », admet Loryanne Frenette-Cyr. Mais en quête d'une nouvelle expérience, la jeune femme a choisi de la vivre sur l'île de Vancouver après ses études en physiothérapie. « J'aime les montagnes, la mer... je recherchais quelque chose d'à peu près similaire. Je suis bien contente d'être déménagée! »

  • Un projet de couple a convaincu Benjamin Doudard de quitter Ottawa pour Vancouver il y a un an. Le Sudburois d'origine est arrivé avec sa copine, venue terminer son baccalauréat en éducation à l'Université de la Colombie-Britannique. « On cherchait à étendre nos horizons. On se disait que c'était l'occasion d'explorer le Canada avant d'établir nos racines, de commencer une famille. »

Vous aimerez aussi