•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Et si un ministère de la Vieillesse existait...

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Et si un ministère de la Vieillesse existait...

Illustration en néon d'une personne qui en accompagne une autre avec un déambulateur.

Entraide entre personnes.

Photo : iStock

À notre émission spéciale sur les personnes aînées, on esquisse un vaste chantier de société autour de la vieillesse. Nos trois personnes invitées, de 68, 78 et 90 ans, définissent les priorités d'un ministère de la Vieillesse sur les thèmes de la santé, de la précarité et de la participation citoyenne.

Au micro :

– Jean Carette, gérontologue social et président du mouvement Espaces 50+
– Marjorie Villefranche, directrice générale de la Maison d’Haïti
– Claude Castonguay, ex-ministre de la Santé et ex-président du Groupe La Laurentienne

Sur le thème de la santé, qui inclut l’hébergement et la fin de vie, Jean Carette, Marjorie Villefranche et Claude Castonguay s’entendent pour dire qu’il faut investir davantage dans les soins à domicile et que le maintien chez elles des personnes relativement autonomes est primordial.

Ils et elle sont également d'avis qu'on arrête de construire des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), mais qu'on pense plutôt les hébergements pour personnes aînées comme des milieux de vie qui s'intègrent aux autres types d’habitation.

Sur le thème de la précarité, les trois personnes invitées sont d'accord pour augmenter le supplément de revenu garanti, mieux redistribuer la richesse et soutenir les initiatives qui permettent aux personnes aînées de rester dans la vie active.

Enfin, sur le thème de la participation citoyenne, Jean Carette propose notamment de remettre sur pied le Conseil des aînés et de créer une Direction de la protection des aînés (DPA), à l'image de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

Cette dernière proposition ne convainc pas Marjorie Villefranche; celle-ci souligne plutôt l'importance d'inclure dans la réflexion les personnes aînées autochtones, issues de communautés culturelles et celles résidant en région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi