•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travail, école, santé : quand tout se fait à distance

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Travail, école, santé : quand tout se fait à distance

Montage photo d'un docteur dans l'écran d'une tablette qui regarde une radio.

Consultation médicale en ligne

Photo : iStock

Le travail en entreprise, l'enseignement et la médecine sont trois secteurs touchés par les effets de la distanciation sociale demandée par nos gouvernements. Trois personnes expertes dans chaque domaine parlent de ce qui est réaliste de faire à distance en télétravail, en télésanté et en télé-éducation.

Au micro :

– Pour le téléenseignement : Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication en éducation
– Pour le télétravail en entreprise : Diane-Gabrielle Tremblay, titulaire de la Chaire de recherche sur les enjeux socio-organisationnels de l'économie du savoir à l'Université TÉLUQ
– Pour la télésanté : Marie-Eve Desrosiers, du Centre d’optimisation des flux réseau (COFR) au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Si la télésanté n’est pas une nouveauté, Marie-Eve Desrosiers, du CHUM, explique que le défi est de la déployer à grande échelle et de manière accélérée dans les circonstances actuelles.

Diane-Gabrielle Tremblay mentionne que le télétravail n’était pas encore pratiqué dans un grand nombre d’entreprises et que celles-ci doivent donc s’adapter dans l’urgence. Elle conseille aux gestionnaires d’ajuster leurs attentes relatives à leur personnel en télétravail. Quant aux gens qui font maintenant du télétravail, ils doivent développer leur autonomie et s'imposer une discipline.

Thierry Karsenti explique que le principal défi lié à l’enseignement à distance est la prise en charge par les parents, qui font parfois eux-mêmes du télétravail. Il se montre optimiste pour les cégeps et les universités, mais reconnaît que le réseau d'éducation primaire et secondaire est en retard en matière de téléenseignement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi