•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Don de sang : devrait-on abolir les restrictions auxquelles sont soumis les homosexuels?

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Don de sang : devrait-on abolir les restrictions auxquelles sont soumis les homosexuels?

Le bras d'un donneur de sang.

«Avec notre sang» vise à mobiliser la communauté des GBT2Q* contre la discrimination.

Photo : iStock

Au Canada, il est interdit aux hommes homosexuels de donner du sang s'ils ont eu une relation sexuelle durant les trois derniers mois. Pour en discuter, Pénélope McQuade a reçu l'instigateur de la campagne Avec Notre Sang, Guillaume Savard, qui promeut l'abolition de ces restrictions, ainsi que les Drs Marc Germain et Jonathan Picard. « L'interdiction est jugée, au sein de l'Agence de la santé publique du Canada, comme étant inutile, inefficace et mal ciblée », soutient pour sa part M. Savard. Le Dr Picard se montre aussi en faveur d'un changement du questionnaire.

Il faut comprendre que les hommes homosexuels ne sont pas plus à risque par leur génétique, c’est par leur comportement sexuel. C’est pour ça qu’un questionnaire ciblé sur les comportements sexuels plutôt que sur une orientation est moins discriminant et plus efficace.

Dr Jonathan Picard, médecin généraliste à la clinique QUORUM, spécialisée en santé sexuelle, et à l'UHRESS (Unité hospitalière de recherche, d'enseignement et de soins sur le sida du CHUM)

S’il explique que le risque d’attraper le VIH n’est nul pour personne, le Dr Germain affirme tout de même que les homosexuels sont le groupe qui présente un risque plus élevé par rapport à la population en général. Il rappelle également l’efficacité du questionnaire actuellement employé, en soulignant que l’année dernière, seulement deux dons ont eu des résultats positifs à des agents infectieux. « Ça indique que les méthodes qu’on applique pour sélectionner des donneurs fonctionnent vraiment très bien. La transmission du VIH par transfusion, il n’y en a pas eu depuis au moins 20 ans au Canada. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi