•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand la pandémie change nos habitudes de consommation d’alcool pour le meilleur et pour le pire

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Quand la pandémie change nos habitudes de consommation d’alcool pour le meilleur et pour le pire

Une femme parle avec un jeune homme à travers un écran d'ordinateur, à côté duquel est posé un verre de vin blanc.

Un apéro vidéo

Photo : iStock

Si certaines personnes ont presque arrêté de boire de l'alcool cette année, n'ayant plus d'occasions de se rassembler et de sortir à cause de la pandémie, d'autres ont au contraire ressenti le besoin d'en consommer davantage. La journaliste et autrice Claudia Larochelle fait partie de ces dernières. En compagnie du cardiologue Martin Juneau et de Hubert Sacy, d'Éduc'alcool, elle discute de sa consommation d'alcool qui a changé avec la pandémie.

Hubert Sacy, directeur général d'Éduc'alcool, en profite pour rappeler que l’abus fréquent d’alcool affaiblit le système immunitaire. « C’est la dernière chose que l’on veut avec le coronavirus », souligne-t-il.

Si votre consommation d'alcool vous inquiète, voici quatre ressources et lignes d'écoute :

– Le site web de l’organisme Portage (Nouvelle fenêtre)
– Au Québec : Drogue : aide et référence  (Nouvelle fenêtre): 1 800 265-2626
– En Atlantique : Chimo (Nouvelle fenêtre) : 1 800 667-5005
– En Ontario : Drug and Alcohol Helpline (Nouvelle fenêtre) (en anglais) : 1 800 565-8603

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi