•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

CHSLD, mon amour : Entrevue avec Danic Champoux et Stéphanie, une préposée

Plusieurs personnes sont réunies dans une grande salle.

« CHSLD, mon amour », est un documentaire de Danic Champoux.

Photo : Capture d'écran du documentaire

Le réalisateur québécois Danic Champoux échange avec Pénélope McQuade à propos de son dernier documentaire, CHSLD, mon amour. Le film est une poignante immersion dans le centre de soins de longue durée du Centre-Sud de Montréal, où le réalisateur a voulu miser sur la beauté, sur l'humanité, et présenter des portraits authentiques de cette communauté composée de bénéficiaires attachants et de préposées passionnées, dont Stéphanie, qui se joindra à la discussion.

Les CHSLD sont là pour rester, autant faire la paix avec eux. Il faudrait arrêter de les regarder comme des places d’horreur.

Danic Champoux

Trop souvent le théâtre de critiques et de faits divers, le cinéaste insiste sur le fait que son film n'est pas une enquête sur le système, mais bien un coup de projecteur sur le réel, sur ce lieu de vie, de bienveillance, où l’on trouve des gens de tous âges, entre convalescence et situations de fin de vie. Un documentaire bouleversant, un peu tragique, mais teinté d’humour grâce à ses protagonistes. Plus qu’une relation de patients et de patientes avec le personnel soignant, le film montre un lien de solidarité fort dans des situations de soins parfois difficiles.

Quand ils sont vulnérables, ce n’est pas dur de les aimer.

Danic Champoux

Le documentaire CHSLD, mon amour, de Danic Champoux, sera présenté dans sa version longue en première mondiale le 26 novembre et sera accessible jusqu'au au 2 décembre à l'occasion des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) (Nouvelle fenêtre), section Repenser l’intimité.

La version courte sera offerte sur CRAVE à compter du 4 décembre, et à Canal D au printemps 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi