•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

La dépression saisonnière au temps de la COVID-19

Une femme est assise sur le rebord de sa fenêtre et regarde dehors.

Une femme seule chez elle

Photo : iStock

Si la dépression saisonnière frappe chaque automne, notre collaborateur psychologue Nicolas Chevrier recommande cette année plus que jamais de développer de bonnes habitudes dès la fin du mois de novembre pour y échapper. Il souligne que puisque nos déplacements quotidiens sont réduits en raison de la pandémie, nous sommes moins exposés à la lumière du jour, ce qui nous rend vulnérables à cette forme de dépression passagère.

Nicolas Chevrier rappelle les principaux symptômes de la dépression saisonnière : sentiment de tristesse, baisse du plaisir ressenti dans la vie, fatigue persistante, envie de trop dormir, augmentation importante de l’appétit et envie de manger des aliments trop riches en gras et en sucre.

Deux bonnes habitudes à prendre cet hiver pour éviter la dépression saisonnière :

  • S’exposer tous les jours à la lumière extérieure, y compris de façon indirecte
  • Faire un effort pour pratiquer des activités extérieures

Nicolas Chevrier donne enfin des conseils pour bien utiliser une lampe de luminothérapie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi