•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Un nouveau roman après l’œuvre d’une vie, pour Amélie Nothomb

Une femme vêtue d'un veston et d'un chapeau noir prend la pose pour la caméra, assise sur un fauteuil.

L'écrivaine Amélie Nothomb

Photo : AFP/Getty Images / Joel Saget

« Le but de ma vie, c'était d'écrire Soif ». Les aérostats, le vingt-neuvième et plus récent roman d'Amélie Nothomb est, aux dires de l'écrivaine belge, tout le contraire du précédent, qu'elle qualifie d'œuvre d'une vie. Cela ne l'a pas empêché de demeurer fidèle à ses habitudes en publiant un nouvel ouvrage, comme elle le fait à chaque rentrée littéraire. La romancière revient également sur sa mort faussement annoncée sur Twitter le 5 octobre et discute de la perte douloureuse de son père, décédé en mars dernier, tout au début du confinement.

Mon père lisait tous mes livres. On avait un rituel. Je passe mes vacances en Belgique. La première nuit, il lisait mon livre. Le lendemain matin, il me disait ce qu’il en avait pensé, raconte Amélie Nothomb, qui vit à Paris. Pour la première fois, il n’a pas pu le faire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi