•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Être veuve de chasse, loin des clichés

Photo de profil devant un coucher de soleil.

Une femme regarde dans des jumelles.

Photo : iStock

Pendant plusieurs semaines à l'automne, alors que leurs conjoints partent s'adonner à leur passion, Isabelle Rivest, Karina Vallières et Chantal Barrière deviennent des veuves de chasse, mais ne se sentent pas délaissées pour autant. « J'ai peut-être un petit pincement cinq minutes. [...] Le fait de me retrouver seule, c'est une joie pour moi », admet Chantal. Les trois femmes racontent que cette organisation de vie ne leur pèse pas, mais les rend au contraire plus indépendantes et renforce leur couple.

Karina, qui habite en périphérie de Québec et se retrouve veuve de chasse plusieurs fois par an, confie que voir partir son conjoint l'embêtait davantage quand leurs enfants étaient petits, car cela lui demandait une grande organisation. Aujourd'hui, elle en profite pour faire toute seule des activités que son conjoint aime moins.

Pour Isabelle, de Rouyn-Noranda, la chasse est une affaire de famille. Elle verra partir ensemble son conjoint et son père dans trois jours et restera seule avec ses deux filles.

C’est un temps qu’on prend pour faire une pause dans nos vies effrénées. [...] Je me sens privilégiée de vivre ça dans ma vie de famille et ma vie de couple.

Isabelle Rivest

Chantal, qui vit dans la région de l'Outaouais, ne sera pas veuve de chasse cet automne en raison de la pandémie de COVID-19 qui empêche son mari d'aller chasser en Gaspésie. Néanmoins, elle explique qu'elle s'occupe bien toute seule, que son mari soit parti à la chasse ou pas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi