•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

La déesse des mouches à feu : Anaïs Barbeau-Lavalette retombe en adolescence

Une affiche montrant une jeune fille avec un grand sourire.

L'affiche du film La déesse des mouches à feu

Photo : Entract Films

« Ce film-là et ce livre-là résonnent très, très fort en moi, parce que j'ai été une adolescente et parce que je trouvais que le roman de Geneviève Pettersen abordait l'adolescence de façon tellement authentique, frontale, sans jugement », explique Anaïs Barbeau-Lavalette, qui a décidé d'adapter le livre à succès La déesse des mouches à feu au cinéma. Elle raconte à Pénélope McQuade qu'elle y explore le vertige de la découverte de toutes les premières fois à l'adolescence. La réalisatrice parle également de son choix de travailler avec Caroline Néron pour le rôle de la mère au bout du rouleau.

Présenté en première mondiale en février dernier à la Berlinale, La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, avec Kelly Depeault, Caroline Néron et Normand D’Amour, sort en salle le 25 septembre au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi