•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves Bélanger, le directeur photo qui concrétise le rêve des cinéastes

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Yves Bélanger, le directeur photo qui concrétise le rêve des cinéastes

Devant une affiche de film, un homme, les mains dans les poches, sourit.

Yves Bélanger à la première du film Wild, en 2014

Photo : Getty Images / Frederick M. Brown

Yves Bélanger s'est fait connaître en travaillant sur Laurence Anyways, de Xavier Dolan. Ses talents sont aujourd'hui prisés, car il est le directeur photo attitré de Jean-Marc Vallée – il a notamment œuvré sur Wild, Dallas Buyers Club et Big Little Lies – et a travaillé avec la légende du cinéma Clint Eastwood sur ses deux derniers films, Le cas Richard Jewell et Mule. Il nous raconte tout sur le métier de directeur photo, qui est encore méconnu.

À 8 ans, Yves Bélanger a ressenti « une émotion physique » lorsqu’il a vu 2001 : l’odyssée de l’espace, le chef-d’œuvre de Stanley Kubrick. « Je m’en souviens encore comme si c’était hier », dit le directeur photo qui s’est juré à l’époque de ne vivre que pour le cinéma.

Dès que la production démarre, le directeur photo rencontre le réalisateur, qui lui détaille les images qu’il souhaite. Il effectue ensuite de la recherche visuelle et technique et il dresse une liste d’équipements pour le tournage. En somme, il raconte l’histoire grâce à la technique. « On est un peu la femme ou le mari du réalisateur. Sur le plateau, on est tout le temps avec eux. » C’est ainsi qu’il travaille avec Xavier Dolan, Clint Eastwood et Jean-Marc Vallée, des cinéastes qui « savent exactement ce qu’ils veulent ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi