•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régis Labeaume se confie sur son cancer de la prostate

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Régis Labeaume se confie sur son cancer de la prostate

Photo de Régis Labeaume devant un micro de radio.

Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Coralie Mensa

Huit mois après l'annonce de son cancer de la prostate, Régis Labeaume donne de ses nouvelles. Le maire de Québec ne veut pas s'apitoyer sur son sort. Il parle également de son rôle d'accompagnant auprès de son père, qui vient de recevoir un diagnostic de cancer du pancréas.

Je ne peux pas dire que j’ai beaucoup angoissé en pensant à la mort, à la maladie, mais c’est quelques mois après que tu t’aperçois que ça t’a miné. [...] Les statistiques du cancer, ça apporte son lot de stress.

Régis Labeaume

Aujourd'hui en rémission, Régis Labeaume affirme qu'il va bien. « Ça n’a pas été si mal. Je ne veux pas me lamenter. » Il regrette néanmoins d'avoir repris le travail plus tôt que prévu, en août dernier. « Les trois mois d’arrêt sont essentiels. Je ne l’ai pas fait et je le paie. [...] Mais dans mon métier, on ne peut pas faire les choses à moitié. »

Régis Labeaume se livre également sur le cancer de son père, diagnostiqué récemment. « Je découvre le rôle de proche aidant », admet-il.

Il est aussi question en fin d'entrevue de ses bons coups et moins bons coups comme maire de Québec. « J’ai un style, je tente de changer et ce n’est pas évident. Certains sont très fragiles aussi, en passant. »

La sixième campagne de Nœuvembre, organisée par Procure, se déroule ce mois-ci. Régis Labeaume en est cette année l'un des 24 ambassadeurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi