•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

La nostalgie des tavernes

Audio fil du mercredi 30 octobre 2019
Photo de Marc Messier, Michel Côté et Marcel Gauthier assis dans le décor de la pièce Broue.

Marc Messier, Michel Côté et Marcel Gauthier lors de l'inauguration de l'exposition Broue, l'homme des tavernes, au Musée de la civilisation, à Québec.

Photo : Musée de la civilisation/Marc-Antoine Hallé/Icône agence photo

Mise à l'honneur pendant presque 40 ans dans la pièce Broue, la taverne a désormais sa place au musée, dans l'exposition Broue, l'homme des tavernes, à Québec. Pénélope McQuade discute de l'histoire et de l'esprit de ce lieu typiquement québécois avec trois personnes.

Au micro :

- Marcel Gauthier, comédien
- Olivier Boisvert-Magnen, journaliste culturel et chroniqueur à Urbania
- Anouk Bélanger, sociologue, professeure au Département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal

Longtemps, les tavernes ont été un espace réservé aux seuls hommes. Anouk Bélanger, spécialiste de la culture urbaine populaire, explique que c’était l’espace social des ouvriers à une époque où l’alcool se consommait dans des espaces de loisirs, mais pas au domicile familial, où la femme faisait alors office de figure morale.

Olivier Boisvert-Magnen, qui publie dans Urbania la chronique « La taverne du mois », souligne que s’il ne reste au Québec qu’une quarantaine de permis de taverne, cela n’empêche pas nombre de brasseries et de bars de s’inspirer de l’esprit de la taverne.

Enfin, Marcel Gauthier, qui fait partie du trio de la pièce Broue, mentionne que la taverne est un endroit festif autant que mélancolique, dans lequel des drames se jouent : solitude, dureté de la vie.

L’exposition Broue, l’homme des tavernes (Nouvelle fenêtre) est présentée au Musée de la civilisation, à Québec, jusqu’au 3 janvier 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi