•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien comprendre l’anxiété chez les enfants pour bien la traiter

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Bien comprendre l’anxiété chez les enfants pour bien la traiter

Audio fil du mercredi 18 septembre 2019
Un père porte dans ses bras son fils qui a de la peine.

Les signes précurseurs de l'anxiété peuvent apparaître dès un très jeune âge.

Photo : getty images/istockphoto / Nadezhda1906

De 15 à 20 % des jeunes au Québec éprouveraient de l'anxiété. Si le chiffre est impressionnant, c'est l'un des troubles de santé mentale qui se traite le mieux chez les enfants. Pénélope McQuade discute avec ses trois invitées de l'importance d'apprendre aux plus jeunes à gérer leurs émotions négatives.

Les invitées :

- Dre Edith St-Jean-Trudel, psychologue et professeure au Cégep de Saint-Jérôme
- Geneviève Henry, intervenante pour Tel-jeunes et la LigneParents
- Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, fondatrice et directrice scientifique du Centre d’études sur le stress humain

Cette discussion est organisée à l’occasion de la diffusion du documentaire Génération d’anxieux, de Claire Lamarche, le 18 septembre à Télé-Québec.

Sonia Lupien fait mention des quatre types d’anxiété, qui ne sont pas pour autant des troubles de la santé mentale :

  • l’état anxieux – qui est normal à la veille d’un examen, par exemple;
  • le trait anxieux – l’anxiété est un trait de personnalité chez certaines personnes;
  • l’anxiété de performance – qui est très spécifique au milieu scolaire, mais peut aussi toucher la vie sociale;
  • la sensibilité à l’anxiété – certains enfants sont incapables de gérer une réponse de stress.

Il faut apprendre aux jeunes à gérer leurs émotions. La déception, la tristesse, la colère sont des émotions essentielles pour avancer.

Sonia Lupien

Les invitées insistent sur l’importance de normaliser les émotions négatives, l’inconfort et l’incertitude, et de savoir positiver.

L’évitement, c’est l’essence qu’on met dans la voiture de l’anxiété.

Sonia Lupien

Elles expliquent qu’il est temps de consulter quand le trouble mental commence à affecter la qualité de vie de l’enfant.

Pour joindre un intervenant ou une intervenante de Tel-jeunes

Téléphone : 1 800 263-2266
Texto : 514 600-1002
Pour clavarder en ligne et tous les détails : teljeunes.com (Nouvelle fenêtre)

Pour joindre un intervenant ou une intervenante de LigneParents

Téléphone : 1 800 361-5085
Pour clavarder en ligne et tous les détails : ligneparents.com (Nouvelle fenêtre)

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi