•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Stress et vieillissement : des effets pas toujours réversibles

Gros plan sur deux mains.

Les mains d'un homme âgé

Photo : iStock

La chercheuse en neurosciences spécialiste du stress Sonia Lupien consacre sa chronique à la question d'une auditrice qui voulait savoir si les pertes de mémoire de sa mère âgée pouvaient être causées par le stress, et si c'était réversible.

Sonia Lupien souligne qu’elle a fait son doctorat sur le sujet, durant lequel elle a réussi à démontrer que le stress chronique ainsi que le stress aigu peuvent affecter la mémoire des personnes âgées.

La chercheuse explique le lien entre stress et perte de mémoire par le fait que le cerveau en vieillissement est un peu plus vulnérable aux effets des hormones de stress.

Effet pas toujours réversible

Si Sonia Lupien souligne que les effets du stress sur la mémoire sont réversibles, ils ne le sont en revanche pas en cas de stress chronique.

Pour les gens qui produisent trop d’hormones [de stress] depuis trop longtemps, ce n’est pas réversible. [...] Leur cerveau est devenu très sensible à toute forme d’augmentation rapide des hormones de stress.

Sonia Lupien

Diminuer le stress

Enfin, Sonia Lupien mentionne les quatre caractéristiques du stress et donne des éléments de solutions pour chacun afin d'aider les personnes âgées à ne pas trop stresser.

  • L’imprévisibilité : « Ne pas annoncer quelque chose à une personne âgée à la dernière minute en la bousculant. Il faut préparer le terrain pour doucement diminuer l’imprévisibilité, et donc le stress. »
  • L’ego menacé : « Ne jamais juger à voix haute une personne âgée qui est anxieuse, ça ne va que la stresser davantage. Ne pas non plus choisir ou décider à sa place. »
  • La nouveauté : « Accompagner la personne âgée quelques jours avant son rendez-vous pour savoir comment se rendre, ça va la déstresser, et accepter de répondre aux questions sans perdre patience. »
  • Le sens du contrôle : « Accepter d’aider la personne âgée dans différentes tâches, mais seulement quand on se sent soi-même assez patient pour lui laisser du temps. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi