•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout savoir sur la propagation des microbes et des virus

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Tout savoir sur la propagation des microbes et des virus

Le virus SRAS-CoV-2 apparaît en orange alors qu'il colonise la surface de cellules (en vert).

Le virus SRAS-CoV-2 (en orange) alors qu'il colonise la surface de cellules (en vert).

Photo : NIAID-RML

Quelle est la différence entre un virus et un microbe? Comment se propagent-ils? Comment s'en éloigner? Alors que le coronavirus sème l'inquiétude partout sur la planète, la chroniqueuse Chantal Vallée, spécialiste en médecine interne à l'Hôpital Charles-Le Moyne, fait le point sur la question.

Le terme « microbe », qui signifie en grec « petite vie », fait référence aux bactéries, aux virus, aux protozoaires et aux mycoses. Les bactéries, elles, sont des organismes vivants qui sont composés d’une seule cellule, et elles sont capables de se répliquer de façon autonome. Chantal Vallée rappelle que ce sont les premiers êtres vivants apparus sur la Terre, il y a plus de 3 milliards d’années!

Les virus, quant à eux, sont des particules qui sont plus petites que les bactéries. La Dre Vallée explique que le virus est un petit bout de code génétique avec une capsule de protéine, donc il ne peut se répliquer lui-même en dehors d’une cellule. En résumé, les virus ont besoin de l’autre pour se multiplier.

Comment les microbes se transmettent-ils?

Il existe de nombreuses routes de contamination par lesquelles les bactéries et les virus peuvent nous infecter; par voies orale, respiratoire, hématogène, sexuelle et par contact direct. Les microbes peuvent aussi survivre à l’extérieur du corps. Dans des conditions particulières, comme dans la glace ou dans les milieux humides, les bactéries et les virus peuvent même survivre parfois très longtemps, car ils sont capables de développer des mécanismes de survie. Des bactéries comme les streptocoques peuvent survivre sur des surfaces sèches pendant des périodes allant de 3 jours à plus de 6 mois. Elles peuvent également survivre sur des jouets ou des peluches d’enfants.

La Dre Vallée souligne qu'en général, la chaleur importante viendra à bout des bactéries. Les désinfectants qu’on utilise pour nettoyer les surfaces n’ont pas tous la même efficacité pour vaincre les bactéries. Certaines sont sensibles aux solutions hydroalcooliques, d’autres seront plus sensibles aux solutions à base d’eau de javel ou d’ammonium, ou encore à l’eau et au savon.

Pour ce qui est des virus, eux aussi peuvent survivre à l’extérieur du corps humain, même si les cellules des hôtes sont absolument essentielles à leur réplication. Par exemple, l’influenza peut vivre de 8 à 12 heures sur du papier ou sur de la literie. Les coronavirus, quant à eux, peuvent vivre 3 heures sur des surfaces inertes sèches, et jusqu’à 6 jours en milieu aqueux.

Comment faire pour se débarrasser des microbes de toutes sortes?

1. Le lavage des mains est essentiel. L’action de frotter les mains est importante. Il faut se les laver souvent, que ce soit en arrivant à la maison, avant la préparation des repas, avant de manger, après avoir joué dehors, après avoir travaillé à l’ordinateur, après avoir éternué ou s’être mouché et après avoir touché un animal.

2. Il faut enlever les bijoux. Ils sont une bonne cachette pour les microbes!

3. Il faut se laver les mains au moins 30 secondes.

4. Il ne faut pas miser sur les solutions hydroalcooliques. Elles sont un bon bactéricide, mais elles ne lavent pas les mains. Elles peuvent laisser un résidu sur les mains et elles sont inefficaces contre certains microbes, comme le C. difficile et les norovirus, par exemple.

5. Il ne faut porter un masque que si on est malade, pour protéger notre entourage. Toutefois, le masque n’est d’aucune utilité en prévention. Les seuls masques utiles en prévention sont les N95, utilisés par les travailleurs de la santé.

6. Les mouchoirs servent à créer une barrière lors de la toux ou de l’éternuement, ou pendant qu’on se mouche. Il faut les jeter ensuite dans une poubelle fermée et se laver les mains. S’il n’y a pas de mouchoirs disponibles, il faut éternuer et tousser dans son coude, car les microbes peuvent vivre au minimum quelques minutes sur les doigts.

7. Il faut se déchausser en entrant à la maison. En effet, les chaussures représenteraient un vecteur de microbes non négligeables.

8. Il ne faut pas oublier de nettoyer la cuisine (éponges, tissus en microfibres, planches à découper, frigo et cafetière), pour prévenir surtout les gastroentérites et les intoxications alimentaires.

9. Il faut aérer la maison, même l’hiver!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi