•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénélope

Avec Pénélope McQuade

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

L’intelligence artificielle remplacera-t-elle Dieu?

Audio fil du mercredi 18 septembre 2019
Photo-montage d'une poignée de main entre un robot et un humain.

Une poignée de main entre un robot et un humain.

Photo : iStock

Dans leur segment « Science et foi », Matthieu Dugal et Alain Crevier se demandent cette semaine ce qu'il reste des questions existentielles jusqu'ici résolues par la religion alors que la science et le développement de l'intelligence artificielle réalisent des avancées.

L’article soumis par Matthieu Dugal pour lancer la discussion :

« Artificial intelligence an ethical issue for believers and non-believers alike (Nouvelle fenêtre) », par Archbishop Richard Clarke, The Irish Times, 27 août 2019

Matthieu Dugal explique qu’il existe deux concepts d’intelligence artificielle (IA) : l’IA forte, c’est Dieu – mais elle n'existe pas encore et n'est pas près d'exister – et l’IA faible, c’est l’humain qui devient meilleur.

Alain Crevier précise que l’Église catholique tente de s’adapter au développement de l’intelligence artificielle et à son éthique, mais sans renier la certitude que Dieu existe et qu’il est responsable de tout.

Matthieu Dugal estime que pour que la technologie soit la plus bénéfique possible, il faut justement la montrer dans une éthique d’augmentation des capacités humaines (Engelbart), davantage que dans une éthique de remplacement de l’intelligence humaine (Minsky).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi