•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nostalgie permet de ralentir le temps

Pas tous en même temps

Avec Stéphane Leclair

Le vendredi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le lundi à 2 h)

La nostalgie permet de ralentir le temps

Audio fil du dimanche 30 septembre 2018
Une boîte de photos et un appareil photo

Une boîte de photos et un appareil photo

Photo : iStock / ISO3000

« La nostalgie est un moyen assez constructif et créatif de résister à des choses qui parfois vont beaucoup trop vite », lance Katharina Niemeyer, professeure à l'École des médias de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et spécialiste de la nostalgie.

La professeure intervient dans la discussion pour nous permettre de comprendre l’engouement des gens pour le retour en arrière.

Si la nostalgie a toujours été à la mode, elle semble très populaire ces derniers temps. Chaque semaine, on apprend qu’une émission, un spectacle ou un quelconque projet misera sur la nostalgie. La nouvelle émission de Marc Labrèche à Télé Québec (Cette année-là), Les enfants de la télé, les films de Ricardo Trogi, Gregory Charles qui présentera un spectacle sur l’année 1969 et le retour de Passe-Partout sont autant de preuves récentes de notre nostalgie collective.

Quel type de nostalgique êtes-vous?

Chaque personne vit la nostalgie selon son tempérament, comme le montrent nos chroniqueurs. « Je suis une nostalgique heureuse », lance Catherine Trudeau, qui croit qu’on associe trop souvent la nostalgie à la tristesse. Thomas Leblanc se décrit comme un nostalgique décalé. Quant à Melissa Mollen-Dupuis, elle est une nostalgique saisonnière :« J’ai des listes de chansons selon les saisons. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi