•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas banale, la vie!

Avec Isabelle Craig

Audio fil du mercredi 26 décembre 2018

Rattrapage

  • Sœur Henriette : la pro du déménagement

    Âgée de 82 ans, sœur Henriette ne ménage pas ses efforts auprès des plus démunis. C'est elle que l'on appelle lorsqu'une personne du quartier Saint-Vincent-de-Paul, à Laval, doit « casser maison », faire le ménage de ses avoirs ou encore trier et garder le strict nécessaire pour aménager en résidence. Sœur Henriette veille à ce que tous les biens superflus soient redistribués aux démunis et aux nouveaux arrivants. Elle organise des bazars afin de financer le coût du transport et bien d'autres activités.

  • Denis Sperdouklis : les doigts de fée d’un costumier

    Denis a été costumier pour le cinéma pendant plus de 40 ans. En 2006, à l'aube de la retraite, son gigantesque fonds de commerce ainsi que sa maison à Montréal ont été rasés par un énorme incendie. Quarante ans de travail partis en fumée... Le tout avait une valeur de près de 800 000 $. « Une vie qui s'écroule? Étrangement, non! » raconte-t-il. Denis vit actuellement la période la plus heureuse de sa vie en Mauricie, au plus grand bonheur de sa communauté.

  • Emmanuel Gauthier : collecte de fonds pour un voyageur en détresse

    L'an dernier, le voyage de rêve d'Emmanuel Gauthier a tourné au cauchemar après qu'il a attrapé la malaria en Tanzanie. Parti seul pour quelques mois en Afrique, le globe-trotter de 32 ans a dû être hospitalisé d'urgence au Kenya, où il avait été transféré à partir d'une île éloignée. Toute sa famille s'est mobilisée pour effectuer une collecte de fonds afin de payer son rapatriement à Trois-Rivières.

  • Guy Cardinal : collecte de fonds pour un musicien aveugle

    Guy est aveugle depuis toujours. Cela ne l'a pas empêché de partir sur le pouce aux États-Unis lorsqu'il était un jeune adulte. C'est à New York, à Chicago, à Boston et à Détroit qu'il a appris le blues. À son retour, il a entamé sa carrière d'interprète dans les bars de chansonniers. Mais, en 2001, Guy s'est fait voler tous ses instruments. Comble de malchance, le musicien – atteint d'un cancer – a à nouveau été victime d'un vol en 2017. Heureusement, ses amis lui ont organisé une collecte de fonds afin de lui racheter de nouveaux instruments.

Vous aimerez aussi